24 Juil, 2018

 

Dans ce 7ème épisode de Nouveau Chapitre, Marie rencontre Lili Barbery-Coulon, créatrice du blog lilibarbery.com et maman de Jeanne, 11 ans.

Ancienne journaliste spécialiste de la beauté chez Vogue et chez M le magazine du Monde, Lili est aujourd’hui l’auteure du blog lilibarbery.com où elle partage son univers de bien-être ainsi que sa passion pour le yoga. 

Lili nous raconte son vécu de la maternité, des choix qu’elle a fait ou qui se sont imposés à elle lorsqu’elle était enceinte, il y a 11 ans. Lili nous parle aussi du yoga et comment sa pratique lui a fait changer son rapport à la maternité.

Une conversation pleine de spiritualité et de tendresse.


Très bonne écoute!



Pour suivre Lili sur Instagram :

@lilibarbery


Retrouvez le passage où Lili nous parle de son appropriation de son rôle de mère dès l’arrivée de Jeanne, sa fille, à la maison.


« C’est la bombe atomique à l’intérieur et en même temps, c’est un amour incroyable. »


Lili – Les premiers 15 jours ont été compliqués parce qu’il fallait que je me remette de cet accouchement qui n’était pas celui dont j’avais rêvé et aussi que je m’adapte au chamboulement énorme que représentait l’arrivée de ce bébé. Le docteur Philippe Grandsenne, qui est pédiatre et qui a été le pédiatre de ma fille, et qui a écrit ce livre merveilleux qui s’appelle « Bébé dit moi qui tu es », disait souvent quand on venait le voir, « c’est Hiroshima mon amour ». Mais c’est ça, c’est la bombe atomique à l’intérieur et en même temps, c’est un amour incroyable dans la famille qui arrive.

Moi j’ai commencé à être véritablement dans la béatitude de cette maternité autour de 3 semaines, 1 mois. Quand j’ai commencé à prendre mes marques, à comprendre ce dont ma fille avait besoin, à comprendre son language, à comprendre son language, à comprendre que toutes les larmes ne voulaient pas dire la même chose. Que ses cris, il y en avaient qui voulaient dire qu’elle était fatiguée, d’autres qu’elle avait mal au ventre, d’autres qu’elle avait faim, d’autres qu’elle avait juste besoin d’être câlinée et ça, ce lien entre la mère et l’enfant, ce langage qui se tisse, c’est un truc assez inexplicable mais qui se fait avec le contact. Alors peut-être que pour certains papas qui s’occupent à plein temps de leur bébé, il se passe la même chose.

En tout cas, moi je me souviens de quelque chose de viscérale. Et d’ailleurs quand j’en parle, j’ai à nouveau ce truc dans le ventre qui est que j’allaitais et je me souviens qu’avant même qu’elle se réveille, je me réveillais avec un truc qui faisait que je savais qu’elle avait besoin de moi et dans la seconde d’après elle se mettait à pleurer et j’étais prête. Donc ça, moi j’ai quand même été assez troublée par tout ce qui s’est passé au delà de moi, sans que je le décide. Alors il y avait quand même un truc d’assez fou. Je sais que toutes les femmes ne passent pas par là et que c’est très personnel mais en tout cas, moi, ça s’est passé comme ça. Et quand j’ai commencé à prendre mes marques, quand j’ai commencé à apprécier l’allaitement parce que ça ne me faisait plus mal, que j’avais compris comment placer mon bébé, que j’avais aussi compris qu’il fallait vraiment que je m’écoute au maximum et que j’arrête d’écouter les conseils des uns et des autres. Là j’ai commencé à être fascinée.

Et puis, on avait de la chance parce que c’était quand même un petit bébé qui dormait des longues plages la nuit. Elle a tout de suite dormi 6 heures d’affilée, ce qui était déjà une aubaine. Au bout d’un mois et demi, elle a fait une nuit, je me souviens de 21h00 à 8h00 du matin où je me suis dis : « mais c’est pas possible, mais qu’est ce qui se passe ? Elle est peut être malade. » Je suis allée la voir, je ne sais pas combien de fois et au bout de 2 mois, elle dormait de 20h00 à 8h00 du matin et elle a dormi comme ça pendant 1 an. Bon moi je pensais que c’était acquis jusqu’à la fin de nos jours. Bon, non. Mais en tout cas, on avait de la chance parce qu’on dormait bien la nuit, tous. Ça change quand même vraiment l’arrivée de l’enfant parce qu’on pouvait vraiment récupérer chaque soir. C’était pas un bébé qui faisait des grosses siestes mais au moins la nuit elle dormait 12h et donc à 20h00, on était en train de dîner tous les deux et on récupérait notre vie de couple dès l’âge de 2 mois et ça, je ne remercierais jamais assez la lecture du livre « Bébé dis moi qui tu es » de Philippe Grandsenne parce que c’est ça qui m’a poussé à aller le consulter, c’est un livre qu’une journaliste, amie à moi, m’avait offert et moi j’étais pas trop lecture pendant la grossesse mais ce livre là, je l’ai lu, mon mari l’a lu, il l’a adoré aussi. C’est un livre déculpabilisant qui est merveilleux, qui est vraiment merveilleux. 


Venez écouter la suite sur la rubrique Podcast de notre site et sur Itunes.


Nouveau Chapitre, le podcast Joli Bump.

Je suis Marie Boyer-Aubert, fondatrice de Joli Bump, et j’ai créé Nouveau Chapitre, podcast dédié à la maternité avec la volonté de libérer la parole des femmes et créer un espace de discussion libre et sans tabou sur ce sujet passionnant.

Chaque épisode est une rencontre avec une femme pour l’interroger sur sa vision et son vécu de la maternité (avant, pendant et après la grossesse), sur la relation de la femme qu’elle est à la maman qu’elle est devenue et sur la transmission.

Retrouvez chaque épisode de Nouveau Chapitre sur la rubrique Podcast de notre site et sur Itunes.

N’hésitez pas à vous abonner et à nous laisser un avis sur Itunes!


Découvrez aussi l’épisode 13 avec Anne-Sophie Roquette où l’on aborde le sujet de l’allaitement longue durée. Passionnant!

Découvrez nos vêtements de grossesse à porter avant, pendant et après la grossesse sur notre E-SHOP
 

Laisser un commentaire

quatorze − 1 =